10 Clefs pour un désencombrement estival en famille.

31 juillet 2020

1. Fixer un but

En premier lieu, dans l’optique d’un désencombrement estival en famille, il est nécessaire de fixer un but et un intérêt commun au désencombrement : pourquoi veut-on désencombrer ? quels avantages ? C’est important d’expliquer à vos proches qu’il ne s’agit pas juste de « faire du vide », mais de donner un objectif précis et commun  à tous les membres de la famille. Par exemple : si on arrive à désencombrer une partie de la cave/ du garage, on pourra en faire un home cinéma ; si on arrive à désencombrer ce placard, tu pourras en faire ton dressing (fonctionne bien auprès des ados notamment !), etc.

2. Rappelez le pourquoi , le « why »

Rappelez le pourquoi , le « why » (cf. Simon Sinek)de ce désencombrement estival en famille,  le sens que cela peut apporter que de désencombrer : consacrer moins de temps aux objets (à nettoyer, réparer, ranger) et davantage aux membres de la famille.

3. Présentez votre plan d’action détaillé

Mettez au clair le « how » (voir « le Cercle d’or », de Simon Sinek,), le « comment » ; c’est-à-dire présentez votre plan d’action détaillé, comment vous comptez procéder. Pour motiver les troupes, on peut proposer un concours ,avec toute votre tribu, de celui qui fera le plus grand vide dans sa chambre ou dans la partie (pièce ou catégorie d’objets) allouée au désencombrement. Ludique et challengeur !

4. Chacun son coin!

Pour permettre un désencombrement estival en famille durable, il est nécessaire que chacun ait un espace pour ses affaires, afin de voir sa propre pagaille et d’être en capacité de la gérer. Un  espace de rangement qui est à tout le monde n’est en même temps celui de personne, et bien entendu personne ne voudra prendre la responsabilité de l’entretien de cette zone.

5. On sort, on joue, on range.

Le salon est un espace flexible et commun et peut se présenter comme un espace susceptible d’être encombré par tous ; c’est ce que l’on appelle un « point chaud », qui trop encombré peut vite devenir un « foyer d’encombrement » ; d’où la pertinence de ramener les affaires, notamment les jouets, dans un espace personnel lorsque l’on a terminé le jeu, les lectures, etc. Bien évidemment, cette règle s’adapte aux situations personnelles et envies de chacun, mais également à l’âge des enfants.

Je voudrais préciser qu’il ne s’agit nullement de transformer la maison en musée ou de brimer la créativité des enfants ; il ne s’agit pas de fixer des limites pour les frustrer et les empêcher de jouer à leur aise, mais seulement de dégager de la place pour chacun et pour un équilibre visuel et un allègement de la charge mentale. Dans l’idéal, vous pouvez instaurer un rituel du soir incluant le rangement de ce qui n’a pas sa place dans le salon.

6. Se récompenser.

Pourquoi ne pas proposer à votre tribu de faire un marché aux puces ou des ventes qui résulteront de ce désencombrement estival en famille ? On peut même se récompenser en utilisant l’argent pour une sortie, un restaurant en famille, un cinéma…les possibilités sont nombreuses, à vous de voir ce qui ferait plaisir à votre famille.

7. Se challenger

On peut également booster les enfants en leur proposant un « speedy-désencombrement-rangement » : en un temps donné (ah, vive les minuteurs et la méthode Pomodoro ), chacun se met à la tâche et celui qui a le plus/mieux trié et/ou rangé ses affaires gagne quelque chose : le choix du menu, un dessert en particulier, un resto, le choix du film… Là encore, laissez parler votre imagination et les envies de vos proches.

8. Triez les vêtements

Demander à chaque enfant – s’il est assez grand, évidemment- de dire quels vêtements il n’aime plus ou ne lui va plus. Trier régulièrement les vêtements, à chaque vacances scolaires par exemple, ou au moins une fois à la saison d’été et à la saison d’hiver, c’est éviter l’engorgement vestimentaire, qui apparaît tellement vite !

9. Déléguez

Si vos enfants sont assez grands, déléguez aux maximum les ventes de vêtements sur les plateformes du type Vinted ou les dons sur Geev et autres applications.

10. Adopter de nouvelles pratiques de consommation

A la fin de ce désencombrement estival et familial, vous pouvez proposer à vos enfants d’adopter la Méthode des 5R : refuser, réparer, réutiliser, recycler et composter (rempoter). Cette méthode toute simple, créée par Béa Johnson, théoricienne du concept du Zéro Déchet, permettra à chacun de se poser désormais et en amont, la question de la pertinence ou non de tout nouvel achat, ainsi que l’importance de donner place à l’économie circulaire et de la valeur à ce que l’on possède déjà. Ainsi, si nos achats sont plus responsables – et donc par-là limités- à la source, on évite l’encombrement chez soi en maitrisant l’entrée et le flux des objets qui entrent chez soi. Et bien sûr, en plus d’en bénéficier, on génère de nouvelles pratiques « écolo-nomiques » autour de soi.

Bon désencombrement, bon rangement, et bel été à chacun !

Emma

Emmanuelle Blind

Accompagnatrice en rangement

Ancienne enseignante, passionnée de rangement et d’organisation, je me suis formée auprès d’Elodie WERY au Home Organising en 2019.

Certificat en poche, et après une période de stage, j’ai adhéré à la Fédération Francophone des Professionnels de l’Organisation (FFPO) pour continuer d’enrichir ma formation.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *